Alessandro de Franciscis

Président du Bureau des Constatations Médicales

Président de l’Association Médicale Internationale de Notre-Dame de Lourdes (AMIL)

Chers membres de l’AMIL, chers lecteurs,

Tout d’abord, recevez mes remerciements les plus sincères pour votre proximité affectueuse dans notre travail quotidien, ici, à Lourdes. Je m’en suis rendu compte le lendemain de la publication du dernier numéro du Bulletin, le numéro spécial consacré à mon illustre prédécesseur, le Dr Théodore Mangiapan. Le nombre de lettres, de messages et de témoignages d’encouragement que nous avons reçus, confirment que la grande famille de l’AMIL est une véritable « famille ».

Par sa lettre du 31 mai 2019, le pape François a nommé Mgr Antoine Hérouard, évêque auxiliaire de Lille, délégué ad nutum Sanctae Sedis pour le Sanctuaire de Lourdes. Le pape, entre autres, écrit : « … je désire comprendre quelles formes ultérieures le Sanctuaire de Lourdes peut adopter, outres les multiples formes déjà existantes, pour devenir toujours plus un lieu de prière et de témoignage chrétien correspondant aux exigences du Peuple de Dieu. »

Pendant l’été, Mgr Hérouard a nommé le nouveau recteur du Sanctuaire, Mgr Olivier Ribadeau Dumas, du diocèse de Paris, qui a pris ses fonctions le 1er octobre. Le recteur a ensuite nommé vice-recteur Mgr Xavier d’Arodes de Peyriague, du Diocèse de Toulouse et chapelain du Sanctuaire, et son conseil. À l’évêque, délégué pontifical, et au nouveau recteur et vice-recteur du Sanctuaire, nous présentons les salutations affectueuses de toute la famille AMIL et nous renouvelons notre disponibilité à collaborer activement avec eux.

Le départ du père André Cabes, recteur depuis septembre 2015, prêtre du diocèse de Tarbes et Lourdes, a été sobre et sur la pointe des pieds. Je tiens à le remercier ici au nom de vous tous pour ce qu’il a fait avec simplicité, un authentique esprit évangélique et un grand sens de l’accueil dans une période très difficile. J’ai trouvé que la remise au père Cabes de la médaille d’honneur de la Ville par le maire de Lourdes, Mme Josette Bourdeu, en décembre 2019, était tout à fait appropriée !

En octobre 2019, monseigneur Hérouard a co-présidé la réunion annuelle du CMIL – Comité Médical International de Lourdes – avec le nouveau co-président, le Prof. Olivier Jonquet du CHU de Montpellier. Je souhaite remercier et serrer dans mes bras de tout cœur le Prof. Marie-Christine Mouren qui a co-présidé le CMIL après le Prof. François-Bernard Michel. Le professeur Mouren a su être à la fois une universitaire rigoureuse, une innovatrice surprenante avec l’invention de la formule d’auto-enseignement par les membres du CMIL pour leurs collègues mais surtout elle a été, pour moi personnellement et pour ma petite équipe, une véritable amie. L’Immaculée Conception de Lourdes saura la remercier pour tout l’amour qu’elle a mis dans son service. Nos vœux les plus sincères à Olivier Jonquet pour une collaboration fructueuse.

Vous lirez au début de ce Bulletin une présentation du Thème de nos pèlerinages de cette année – l’Immaculée Conception – signée par Mgr Hérouard et les textes du père Cabes et de Mgr Ribadeau Dumas.

Malgré l’actualité dramatique des épidémies de maladies virales et infectieuses, les épidémiologistes nous informent que le cancer deviendra bientôt la principale cause de mortalité dans le monde parmi les maladies non transmissibles, dépassant les maladies cardiovasculaires. Dans un étude prospective de cohorte sans précédent, Gilles R Dagenais et al (Variations in common diseases, hospital admissions, and deaths in middle-aged adults in 21 countries from five continents (PURE) : a prospective cohort study – The Lancet, September 3, 2019 – DOI: https://doi.org/10.1016/S0140-6736(19)32007-0) montrent comment aujourd’hui le cancer représente chez les adultes entre 35 et 70 ans la première cause de mortalité dans les pays ayant un niveau de vie élevé et dans certains pays ayant un niveau de vie moyen. Ce n’est pas un hasard si la Harvard Public Health revue de la Harvard School of Public Health, a intitulé la couverture du numéro d’automne 2019 « The cancer miracle isn’t a cure. It’s prevention » (Le miracle pour le cancer n’est pas une thérapie. C’est la prévention). Trop de gens autour de nous croient en revanche que la bataille contre les maladies oncologiques est presque gagnée. Nommé par le ministre de la Santé, notre collègue le Prof. Jean-Charles Soria, oncologue et membre du CMIL, est devenu depuis janvier 2020 le nouveau directeur général de l’Institut Gustave Roussy, l’une des institutions les plus importantes au monde dans le domaine de la recherche, de l’enseignement et des thérapies concernant le cancer. Je suis heureux de publier la conférence que le professeur Soria a donné aux collègues du CMIL en 2018 intitulée « La guérison du Cancer est-elle proche ? ». Je présente au Prof. Soria tous nos vœux les plus sincères ainsi que la promesse de notre prière.

 Vous découvrirez ensuite deux discours que le pape François a récemment prononcé à des collègues médecins au sujet du cancer.

Et enfin, comme toujours, notre traditionnel Carnet. Je voudrais toutefois rappeler ici, dans mon éditorial, la nouvelle du décès de deux personnes qui font partie de l’histoire de Lourdes:

  1. Le curé de Beaucaire (du Diocèse d’Aix et Arles, dans le département du Gard, en Occitanie) m’a annoncé le décès de Francis Pascal, 45e miraculé de Lourdes, survenu le 7 novembre 2019. Né le 2 octobre 1934, à l’âge de 3 ans, il est frappé par une forme très grave de méningite qui lui cause une cécité complète et une paralysie des membres inférieurs. Fin août 1938, il est emmené en pèlerinage à Lourdes où il guérit de façon inexpliquée. Après une longue enquête du Bureau des Constatations Médicales, le 31 mai 1949 la guérison a été reconnue comme miraculeuse par Mgr Charles de Provenchères, évêque d’Aix, Arles et Embrun. M. Pascal a mené une vie simple dans Beaucaire, sa ville natale, en collaborant avec son frère aux travaux agricoles. Il s’est engagé généreusement dans le témoignage du miracle reçu, dans le service aux autres, dans les pèlerinages à Lourdes et dans la Conférence locale de Saint Vincent de Paul.
  2. Le grand pèlerinage du HCPT – Handicapped Children Pilgrimage Trust – a annoncé le décès du Dr Michael Strode, pédiatre, fondateur du HCPT et membre de l’AMIL, devenu moine oblat cistercien sous le nom de Brother Michael, survenu le 27 décembre 2019. Né le 5 juin 1932, il est attiré par la foi catholique pendant ses études universitaires et le 15 septembre 1945 il est accueilli dans l’Église. En 1946, Michael Strode obtient son diplôme en médecine à l’Université de Londres. En 1949, il part pour le service militaire en tant qu’officier médecin de la Marine mais à cause d’une tuberculose pulmonaire il n’achève sa spécialisation en pédiatrie qu’en 1953. Pendant cette année, il commence à travailler à la Chailey Heritage Foundation, dont la mission est d’aider les enfants et les jeunes atteints de troubles neuromoteurs complexes à développer au maximum leur potentiel. Il travaille dans cette institution jusqu’en décembre 1988. Son premier pèlerinage à Lourdes a lieu en 1951 avec le pèlerinage diocésain de Birmingham. En 1954 – avec son ami Peter Keevney – il décide d’accompagner à Lourdes un groupe d’enfants handicapés de la Fondation Chailey dans le cadre du pèlerinage de Birmingham. En 1955, ils ont emmené deux groupes à Lourdes. Le HCPT a été fondé en 1956 et son premier pèlerinage a eu lieu en 1957. En 1991, le Dr Strode devient membre d’une communauté monastique cistercienne dans laquelle il prononce ses vœux perpétuels d’oblat, le 7 juin 1998. Le frère Michael a gardé un rôle actif au sein du HCPT jusqu’à la fin. J’ai eu le plaisir de l’accueillir au Bureau vers le début de mon mandat. Sa dernière signature au Bureau remonte à 2013, et notre dernière rencontre affectueuse a eu lieu dans sa Hosanna House bien-aimée, à Bartrès.

Ma participation, sur invitation, en janvier à un colloque très réussi à l’Institut Catholique de Paris intitulé « Dieu, guérit-il encore ? Ressources liturgiques, discernement œcuménique », le nombre important de participants et la qualité de la Conférence des Pasteurs et des Dirigeants de Pèlerinage à Lourdes qui s’est tenue en février au Sanctuaire, la qualité de notre Assemblée ordinaire de l’AMIL du 10 février et l’augmentation du nombre de professionnels de la santé appartenant au corps médical et paramédical que je rencontre à Lourdes me confirment que notre «vocation» au service des malades et notre amour pour Lourdes sont un véritable privilège.

Dans la lettre déjà citée du 31 mai 2019 à Mgr Hérouard, son délégué, le pape François écrit en effet: « Le Sanctuaire de Lourdes, édifié autour de la Grotte de Massabielle, où la Bienheureuse Vierge Marie apparut à sainte Bernadette Soubirous en 1858 avec le titre d’Immaculée Conception, est un lieu où se fondent admirablement foi, témoignage de charité et de piété populaire. Depuis plus d’un siècle, il est le but de pèlerinages ininterrompus, et y accourent d’innombrables fidèles de toutes les parties du monde, qui se confient à la médiation particulière de Notre-Dame de Lourdes pour obtenir le don de la guérison du corps et de l’esprit. La dévotion à Notre-Dame de Lourdes, de plus, est présente de manière admirable dans toute l’Église et son message demeure toujours vivant dans le Peuple de Dieu. »

Et c’est à Lourdes que j’espère vous rencontrer, très nombreux, cette année !